Le système solaire


Définition du système solaire
Le système solaire est l'ensemble formé par le Soleil et les objets gravitant autour de lui.
Depuis la découverte d'exoplanètes, nous savons aujourd'hui que notre système solaire n'est plus unique. Mais c'est celui que nous connaissons le mieux, c'est en effet la "banlieue" de la Terre. Le Soleil représente 99% de la masse du système solaire. C'est l'étoile la plus proche de la Terre. La masse restante se répartit entre différents objets. Neuf planètes tournent autour du Soleil. Dans l'ordre d'éloignement au Soleil : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. A l'exception de Mercure et Vénus, elles ont un (la Terre, Pluton) ou plusieurs satellites naturels. Les astéroïdes forment deux ceintures : l'une entre Mars et Jupiter et l'autre au-delà de Pluton (la ceinture de Kuiper). Les comètes appelées "boules de neige sale" sont constituées d'un mélange de roche et de glace de petite taille (entre 5 et 50 kilomètres de diamètre).
On pourrait donc conclure que le système solaire est constitué d'une étoile (le Soleil), de 9 planètes, de satellites naturels, d'astéroïdes, de comètes et de poussières (les météores...).

La formation du système solaire
Notre système solaire serait né il y a 4,6 milliards d'années à la suite de l'effondrement d'un gigantesque nuage de gaz et de poussière : la nébuleuse primitive. Le processus de formation du Soleil et de l'ensemble des planètes aurait duré plus de 50 millions d'années, suivi par une intense période de bombardement, dont les astéroïdes et les satellites naturels portent encore la trace sous la forme de cratères visibles en surface. Notre système solaire est beaucoup plus jeune que notre galaxie (10 milliards d'années) ou que l'Univers (13,7 milliards d'années)

Localisation du système solaire dans la Voie-Lactée
Notre système solaire s'étend sur 9 460 milliards de km (1 al) même si aux limites on ne rencontre plus grand chose (nuage d'Oort) et notre galaxie (la Voie-Lactée) mesure 100 000 années-lumière de diamètre. Une définition plus restrictive de notre système solaire permet une comparaison intéressante : si la distance Soleil-Pluton (6 milliards de km) était réduite à la taille d'une bille, notre galaxie mesurerait 1560 km. Le système solaire se trouve à 26 000 km du centre de la galaxie, presque à mi-distance entre le centre et le bord de la Voie-Lactée.

Le Soleil
Le Soleil, 1,4 millions de kilomètres de diamètre, est une étoile modeste. Par exemple, Antarès de la constellation du scorpion, est 500 fois plus grosse. Le Soleil est une énorme boule de gaz. Son cœur est le siège de réactions nucléaires qui produisent de la chaleur et de la lumière. Il en est à la moitié de sa vie. Dans 5 milliards d'années, le Soleil gonflera démesurément puis éjectera dans l'espace son enveloppe extérieure (cela formera une nébuleuse) et au centre il restera un astre très discret : une naine blanche.

Les planètes
On distingue deux types de planètes : les rocheuses (ou telluriques) et les gazeuses. Toutes les planètes ont une atmosphère sauf Mercure. La plupart des orbites des planètes (sauf Mercure et Pluton) sont sur le même plan : l'écliptique.
Mercure, très cratérisée, ressemble à la Lune. Sa température de surface varie entre - 180 et + 300.
Vénus est parfois appelée "l'étoile du berger" car proche du Soleil, elle se couche juste après lui ou se lève juste avant ce dernier. Son atmosphère chargée de gaz carbonique provoque un énorme effet de serre : la température de surface est de 450 degrés. Enfin, Vénus tourne autour du Soleil plus vite qu'autour d'elle-même.
La Terre est à la bonne distance du Soleil. L'eau y est présente sous ses trois états : solide, liquide et gazeux. Sa température est maintenue à 15°C grâce à un petit effet de serre.
Mars partage de nombreux points communs avec la Terre. Son axe incliné lui donne 4 saisons. Sa durée de rotation est presque identique. L'eau a coulé autrefois en abondance sur sa surface (des photos dévoilent des rivières asséchées). Cependant la présence de cratères montrent aussi que Mars n'a pas été "vivante" très longtemps. Le Mont Olympe, un ancien volcan, mesure 27 km d'altitude.
Jupiter est une géante gazeuse. Son atmosphère présente une grosse tache rouge. Elle a peut-être un noyau solide de la taille de la Terre. Sa masse est égale à 80% de la masse des 9 planètes.
Saturne est la plus lointaine des planètes connues de l'ère antique. Sa densité est de 0,7, elle pourrait flotter sur un océan. Cette géante gazeuse est reconnaissable à ses anneaux constitués de rochers et de blocs de glace. Ils s'étendent sur 500 000 km de large mais moins d'un km d'épaisseur.
Uranus a été décelée par hasard en 1781. On l'appelle aussi la "planète couchée" car elle semble rouler sur son orbite. Un choc violent pourrait être à l'origine de ce phénomène.
Neptune a d'abord été découverte par les calculs en 1846, ce qui représente un succès pour les mathématiques, avant d'être observée. De couleur bleue, indiquant la présence de méthane, des vents très violents (plus de 2 000 km/h) parcourent sa surface.
Pluton est la plus petite planète du système solaire. Découverte en 1930, elle possède un satellite, Sharon, qui fait la moitié de sa taille. Planète rocheuse, dans une partie du système solaire dominée par des planètes gazeuses, elle est aujourd'hui au centre d'une polémique : s'agit-il d'une planète ou du plus gros représentant de la ceinture de Kuiper ? La découverte d'une dixième planète ou planète X est régulièrement annoncée. De nombreuses recherches sont menées dans la ceinture de Kuiper. Cependant pour prétendre au titre de planète il faut d'abord se mettre d'accord sur la définition d'une planète et connaître plus précisément ces objets distants de plusieurs milliards de kilomètres.

Les ceintures d'astéroïdes
Avec les comètes, ce sont les fossiles du système solaire.
Une ceinture d'astéroïdes se trouve entre Mars et Jupiter. Selon une première théorie, ces astéroïdes seraient les restes d'un satellite naturel ou d'une planète qui se serait brisé à cause des effets de marée dus à la présence voisine de la planète géante Jupiter. Une seconde théorie plus vraissemblable explique au contraire que la présence de Jupiter aurait empêché une planète de se former à cause de ces mêmes effets de marée. Ces deux théories sont également reprises pour expliquer la présence d'anneaux autour de Saturne.
La ceinture de Kuiper se situe de 5,5 à 157 milliards de km du Soleil et contiendrait jusqu'à un milliard d'objets glacés. Le nuage d'Oort est lui situé à mi-chemin du Soleil et Proxima ("la plus proche", en latin) de la constellation du Centaure.

Les comètes et les étoiles filantes
Ce sont des "boules de neige sales" composées de matières rocheuses et de substances glacées lesquelles, en se rapprochant du Soleil, commencent à s'évaporer et à se libérer. Les caractéristiques singulières des comètes n'ont cessé de fasciner l'homme.
Certaines comètes sont périodiques. Les comètes de période brève, 200 ans maximum, viennent probablement du faisceau de Kuiper. Elles subiraient progressivement l'influence des planètes, modifiant leur orbite jusqu'à atteindre les régions les plus internes de notre système solaire. Les comètes de période longue proviendraient du Nuage d'Oort. Elles pourraient être sujettes à des perturbations exercées par des étoiles en transit aux alentours du système solaire.
Certains astronomes pensent qu'une partie de l'eau que contient la Terre provient des comètes.
On appelle étoile filante le phénomène lumineux qui accompagne la rentrée dans l'atmosphère d'un corps extraterrestre (météore). Lorsque la Terre croise des nuages de poussières laissés par des comètes, on assiste à des "pluies d'étoiles filantes" ou essaim météoritiques.

Quelques chiffres






SOURCES :
GERMEA (Anglet)